Diplomatie et Négociations Stratégiques

Découvrez le Master qui changera votre vision du droit.

Katarina Cirodde, promotion 2010/2011

Katarina Cirodde, promotion 2010/2011

Katarina est franco-allemande, et ancienne présidente de l’AAMASDI (association des anciens du master Diplomatie et négociations stratégiques de l’Université Paris Sud – XI).

Pourquoi avoir choisi ce Master

« Je suis passionnée par les questions de politique internationale, de diplomatie et de négociation. J’espère travailler dans la diplomatie, en tant que fonctionnaire internationale.

J’ai connu ce master en cherchant sur internet. La dimension internationale m’a tout de suite séduite. J’étais en Allemagne les deux années précédentes et j’ai étudié dans un environnement très multiculturel. Je voulais renouveller cette expérience en France. Ainsi, quand j’ai vu quelles étaient les matières enseignées, que le master était axé sur la négociation, et qu’il existait un partenariat avec le Liban, j’ai tout de suite été intéressée. De plus, le Master très bien noté par l’Aeres (cf. Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur). »

Qu’as-tu préféré au cours de cette année ?

« J’ai tout aimé dans ce Master. C’était une expérience humaine particulièrement riche. En tant que déleguée je devais jongler entre des caractères très différents.

Au niveau pédagogique, j’ai beaucoup apprécié les cours à l’Ecole militaire, et le fait d’avoir des cours avec des intervenants issus du monde professionnel. Nous avions aussi beaucoup de simulations de négociation et de gestion de crise, ce qui me permettait de progresser personnellement et en groupe. »

Pourquoi conseillerais-tu ce Master à d’autres étudiants désireux de travailler dans le domaine de la diplomatie ?

« Pour les simulations de négociation et l’ouverture sur le monde. De plus, le fait de travailler avec de nombreux intervenants extérieurs nous demandait une certaine flexibilité avec l’emploi du temps : cela nous a appris à nous adapter à toute situation, qualité nécessaire dans le monde professionnel. »

Peux-tu donner ton impression sur les étudiants et sur l’ambiance générale dans le Master ?

« Ce sont les étudiants eux-même qui donnent vie à la promotion : par leur diversité culturelle, leur implication dans des activités extérieures (assister à des conférences à l’Institut du Monde Arabe, participer à un projet de sensibilisation à la diversité culturelleBiblion Project, créer un think tank). Au niveau sport et musical également, des évènements ont pu être organisés, ainsi que des fêtes.

Nous sommes une véritable famille : du coup nous avons passé de grands événements ensemble et cela a permis de nous souder au-delà des cours. Cela est très important pour l’avenir puisque nous resterons toujours en relation.

Il faut être prêt à s’investir pour ce Master car il est assez exigeant : il demande disponibilité, flexibilité et réactivité. Mais cela est très enrichissant. On travaille avec des personnalités différentes, sur l’Humain, ce qui est d’autant plus exigeant. »

Où as-tu effectué ton stage obligatoire

« Il faut commencer assez tôt ses recherches. Au final, nous sommes tous assez satisfaits de nos stages. Je l’ai effectué pour ma part à la Représentation de la Commission européenne mais d’autres l’ont fait au Ministère des Affaires étrangères, au Ministère de la Défense, à l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie), Irsem (Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire), en ONG, ainsi qu’à l’étranger. »

  • Reportage datant de 2015
master2dns

Laisser un commentaire

Translate »