Bienvenue sur le site du Master 2 DNS

Guillaume Xavier-Bender, promotion 2005-2006

Guillaume Xavier-Bender, promotion 2005-2006

Guillaume Xavier-Bender (promotion 2005)

‎Policy Director chez Airlines for Europe A4E

  1. Peux-tu nous dire ce que tu retiens du Master Diplomatie et Négociations Stratégiques ?

Je garde un souvenir merveilleux de cette année de Master ! Tant d’un point de vue académique qu’humain. MDNS fut une expérience unique et profondément enrichissante. La simulation de négociations dont j’étais Secrétaire Général en a été un élément central, mais c’est tout autant les amitiés nouées pour la vie, les premiers tâtonnements avec la diplomatie, et une certaine idée du compromis et du consensus qui ne m’a plus quitté.

  1. Peux-tu nous décrire ton métier lorsque tu étais au GMF (think tank) et tes missions, puis parler de ton poste actuel (dans le lobbying) ? Comment fonctionne le monde bruxellois des affaires européennes ?

Cela va bientôt faire sept ans que je suis à Bruxelles. Ici, tout est influence. Que l’on travaille pour l’UE, un État membre, une ONG, un think tank, un cabinet de consultant, une association ou une entreprise, chacun, à sa manière, essaie d’influencer les décisions qui y sont prises. Les affaires européennes se résument à ces échanges constants. On est bien loin de l’image hollywoodienne du lobbying!

J’ai passé près de six ans au German Marshall Fund (GMF), un think tank œuvrant au renforcement de la relation transatlantique. J’y étais Fellow, un rôle entre le travail de chercheur, d’analyste et de facilitateur, spécialisé dans les questions de politique économique et de géostratégie – le lien entre économie, sécurité, innovation et diplomatie. Fascinant ! Surtout car c’est un métier d’influence par la rencontre des idées et des personnes. Cela consiste entre autres en l’écriture d’articles et de rapports, l’organisation de conférences ou même de dîners informels, des voyages d’étude, intervenir lors d’évènements, parler à la presse et aviser les décideurs publiques et privés sur telle ou telle problématique. J’ai également conçu des simulations pour les programmes de jeunes professionnels du GMF. Le think tank crée un cadre propice à la réflexion et à l’influence. C’est avant tout un travail d’analyse, d’information et d’intermédiaire.

La différence est nette avec mon métier actuel de lobbyiste à Airlines for Europe (A4E), association qui regroupe pour la première fois les compagnies aériennes européennes traditionnelles et low-costs. Mon travail consiste tant à faire en sorte que nos membres parviennent à des positions communes, qu’à représenter leurs intérêts – et au final ceux de leurs passagers – à Bruxelles et en Europe. La finalité ici est d’influencer directement les politiques européennes en intervenant à des moments et à des niveaux précis du processus législatif. C’est un travail très stimulant, à la fois tactique et stratégique. Et puis le monde de l’aviation est passionnant!

  1. Quels sont tes projets pour la suite ?

L’aventure Bruxelloise touchera un jour à sa fin ! Cela dépendra également de la carrière de ma femme, elle même lobbyiste, et également une ancienne de MDNS ! Mais où que nous allions, j’aurais toujours besoin d’évoluer dans un cadre international, de faciliter les échanges entre les divergences et d’encourager à penser autrement à nos certitudes !

 

Interview réalisée en 2016

master2dns

Laisser un commentaire

Translate »